categories
La fabrication du miel - L'incroyable aventure de la ruche

La fabrication du miel - L'incroyable aventure de la ruche


Comment le miel est-il fabriqué ?

Véritable cadeau de la nature, le miel offre de nombreux bienfaits. Apprécié par l'Homme depuis des milliers d'années pour son pouvoir sucrant, il est aussi utilisé comme remède très tôt dans notre histoire pour ses multiples atouts. Anti-bactérien, antioxydant, cicatrisant, efficace pour soulager les brûlures, le miel a fait depuis longtemps déjà la preuve de ses incroyables effets sur le corps humain, tout en continuant de ravir les papilles d'un grand nombre d'entre nous.

Mais... comment est-il fabriqué ? C'est une question que nous nous sommes déjà tous posé, sans vraiment savoir y répondre ! Découvrez ainsi la fabrication du miel, étape par étape, à partir du champs de fleurs où l'abeille butine en passant par la ruche, jusqu'à son conditionnement... Un incroyable procédé qui rassemble le concours de nombreux êtres vivants et qui mérite d'être mis en lumière.

La nourriture des abeilles

Les abeilles, tout comme les fourmis, vivent en société. Une société constituée d'ouvrières et des faux bourdons, régis par une seule et unique reine dont la principale tâche est de se reproduire et d'organiser le travail de la ruche, à l'aide de phéromones. Ce travail est à la charge des ouvrières, qui vont se voir attribuer des tâches bien précises : nettoyeuse, nourrice, maçonne, manutentionnaire, gardiennes, ventileuses... et enfin, butineuse.

L'abeille butineuse a sans doute l'un des rôles les plus importants pour la survie de la ruche, car c'est elle qui doit constituer les réserves de nourriture qui permettront à l'ensemble des abeilles de passer l'hiver. C'est elle qui nous intéresse aujourd'hui !

Le travail de l'abeille butineuse

Toute première étape : l'abeille butineuse va partir en quête de fleurs. Pas n'importe quelle fleur, toutefois ! Son attention se porte uniquement sur les fleurs mellifères, c'est-à-dire celles qui produisent le nectar et le pollen nécessaire à la fabrication du miel.

Une fois une fleur mellifère repérée, l'abeille butineuse va écarter ses pétales pour se concentrer sur le nectar, sorte de sève sécrété par la plante, afin d'y plonger la tête et de l'aspirer à l'aide de sa langue, pour enfin le stocker à l'intérieur de son jabot, une sorte de poche servant de réservoir temporaire. L'abeille continuera de voler de fleur en fleur, jusqu'à ce que sont jabot soit plein.

La fabrication du miel commence déjà à l'intérieur de ce jabot, avant même que le nectar ne soit transporté à la ruche : durant le vol de retour, l'abeille butineuse va produire une enzyme qui va provoquer une réaction chimique et transformer une partie du nectar en glucose et en fructose.

Une fois arrivée à la ruche, l'abeille va régurgiter le nectar ainsi partiellement transformé à une receveuse, qui elle-même poursuivra le travail commencé en régurgitant et ré-ingurgitant le composé pour achever la digestion des sucres, pour enfin l'étaler dans les alvéoles de la ruche.

Là, le nectar sera séché afin d'en retirer le maximum d'eau et d'augmenter sa concentration en sucre. La température élevée de la ruche, qui atteint jusqu'à 30°, et la ventilation apportée par les ouvrières termineront de maturer le nectar, qui ressemble désormais au miel que nous connaissons.

Répondre